Au dessus: Le Dominion Medical Council of Canada célèbre l’instauration de normes nationales de formation dans l’ensemble des établissements médicaux au pays (Novembre 1912, Colline du Parlement, Ottawa).

Chers collègues,

Dans quelques jours, le 1er juillet, les facultés de médecine à l’échelle du pays instaureront une nouvelle approche en formation médicale dont l’élaboration s’est étalée sur plusieurs années (voire une centaine d’années, selon le point de vue adopté).

Le temps est venu d’amorcer la mise en œuvre de notre initiative collective, La compétence par conception. Délaissant un modèle vieux de cent ans axé sur la durée, les programmes postdoctoraux d’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale et d’anesthésiologie commenceront à utiliser l’approche par compétences dans le cadre de la formation et de l’évaluation, une approche hybride, axée sur les résultats et permettant mieux de réagir aux changements au sein de la société. Bientôt, les programmes de 65 autres disciplines apporteront ces changements et, avec le temps, tous les aspects du continuum de l’apprentissage et du développement professionnel seront touchés.

J’insiste sur le fait qu’il s’agit de « notre » initiative. Même si le Collège royal en est l’instigateur, c’est la participation, la collaboration, les efforts constants, le leadership et l’engagement envers l’amélioration de la qualité de nos partenaires des 17 facultés de médecine, des comités de spécialité, membres du personnel, autres intervenants et acteurs de la communauté de la formation médicale qui nous ont menés aussi loin.

Il semble naturel que la date du lancement de l’initiative coïncide avec celle du 150e anniversaire du Canada. Elle nous permet de faire le point sur le fier héritage de notre pays et, surtout, d’associer ce que nous avons réalisé ensemble à d’autres moments importants de l’évolution du système canadien de formation médicale.

En images : Événements marquants dans l’histoire du système canadien de formation médicale

Au cours de ces 150 ans d’histoire, le système de soins de santé est devenu une composante essentielle de ce pays, ancré dans les valeurs canadiennes. Il reste certes des défis à relever, dans l’immédiat et dans le futur, mais il est indéniable que notre système est l’un des meilleurs au monde. Nous devrions tous être fiers du fait que La compétence par conception s’inscrira dans le cadre de cet héritage et l’enrichira, offrant plus de soutien aux enseignants et aux apprenants, et leur permettant de mieux satisfaire aux exigences d’un environnement médical en évolution constante et rapide.

Ensemble, nous faisons figure de pionniers. Même si nous n’en sommes qu’au début d’un long parcours, nous devrions tous prendre le temps de célébrer cet « événement marquant ». Ensemble, nous bâtissons la prochaine génération de médecins et de chirurgiens. Nous donnons une nouvelle impulsion à notre système de formation. Nous innovons et même si nous n’en sommes peut-être pas pleinement conscients, ces changements pourraient être aussi marquants que ceux mis de l’avant à l’époque par Flexner, Osler et les membres du Dominion Medical Council of Canada. Peut-être que dans 100 ans, certains parleront de ce moment important dans l’histoire.

Cordialement,

Andrew Padmos, BA, MD, FRCPC, FACP

Directeur général