Chers collègues,

Nous avons entendu maintes fois les appels lancés afin de pouvoir compter sur un nombre approprié, un éventail équilibré et une juste répartition de médecins spécialistes pour répondre aux besoins des Canadiens. Jusqu’à tout récemment, peu d’actions avaient été entreprises pour réunir au même endroit toutes les données disponibles afin de mieux comprendre les effectifs médicaux actuels, les changements qui les touchent et ce que l’avenir leur réserve.

Je suis ravi d’annoncer qu’un outil fort utile est maintenant disponible sur notre site Web : la base de connaissances sur les effectifs médicaux du Collège royal© .

La base de connaissances combine les indicateurs clés des effectifs médicaux

Résultat d’un effort considérable de la part du Collège royal, et bien qu’encore embryonnaire, cette base de connaissances donne un aperçu général des effectifs médicaux actuels au pays. Elle regroupe des données fragmentées qui proviennent de cinq sources de données principales, et offre plusieurs indicateurs, dont :

  1. le nombre de postes de résidence;
  2. le nombre de médecins en 1re année d’études postdoctorales;
  3. le nombre de spécialistes récemment certifiés;
  4. le nombre de médecins;
  5. leur répartition selon l’âge.

Tous ces indicateurs ont permis de produire des tableaux de données des cinq dernières années sur les effectifs disponibles au Canada dans 31 spécialités primaires.

Les premières données révèlent des tendances fascinantes

  • On note dans l’ensemble une augmentation des effectifs médicaux; p. ex., en psychiatrie, le nombre de postes de résidence a augmenté de dix-neuf pour cent, le nombre de stagiaires en 1re année d’études postdoctorales, de 13 pour cent, et le nombre de psychiatres en exercice, de 11 pour cent.
  • On note aussi une réduction des effectifs dans 16 des 30 spécialités médicales, chirurgicales et de laboratoire; depuis 2010, le nombre total de postes de résidence en chirurgie et de nouveaux stagiaires a diminué de façon significative. Le nombre de postes de résidence en chirurgie orthopédique a baissé de 23 pour cent depuis 2013, et le nombre de stagiaires en 1re année de chirurgie générale, de 21 pour cent depuis 2010. Près d’un chirurgien sur cinq était âgé de 65 ans ou plus en 2014.
  • Ces données témoignent des changements au Canada. Une réduction du nombre de stagiaires en chirurgie et des chirurgiens relativement plus âgés laissent entrevoir une éventuelle baisse du nombre de chirurgiens spécialistes dans le futur. Il est clair que ces informations ont un effet sur la planification de carrière des jeunes médecins. Elles sont d’une grande utilité pour les facultés de médecine et les gouvernements, qui doivent soupeser les questions de financement et assurer un nombre suffisant de postes de formation pour répondre à la demande de médecins spécialistes.

Continuer sur la lancée d’autres organisations

La base de connaissances sur les effectifs médicaux s’appuie sur les travaux de nombreuses autres organisations et initiatives, et comprend des éléments provenant de sources de données de référence :

  • Institut canadien d’information sur la santé (ICIS);
  • Système informatisé sur les stagiaires post-M.D. en formation clinique (CAPER);
  • Service canadien de jumelage des résidents (CaRMS);
  • Collège des médecins de famille du Canada (CMFC);
  • Collège royal.

Elle a été créée afin de tenir lieu de complément aux renseignements statistiques importants publiés par ces organisations ainsi que d’autres comme l’Association médicale canadienne. Certaines administrations ont aussi élaboré des modèles poussés fondés sur les besoins qui présentent des scénarios sur les effectifs médicaux futurs. Le Comité consultatif sur la planification des ressources médicales intensifie ces efforts au niveau pancanadien. En faisant un retour sur les dernières tendances relatives aux effectifs médicaux et en mettant l’accent sur un groupe d’indicateurs clés, la base de connaissances sur les effectifs médicaux se veut être une source de données complémentaire facilement accessible par tous les utilisateurs de données.

Faites connaître ce nouvel outil dans vos réseaux (et liens rapides)

J’aimerais que la base de connaissances soit diffusée le plus largement possible et je vous encourage fortement à consulter cet outil fort utile. Nous en avons fait la démonstration devant les comités consultatifs régionaux; nous l’avons présentée sur papier aux associations nationales de spécialistes et rendu ses données publiques. Notre site Web présente un survol du bassin des effectifs médicaux, qui souligne les changements décrits dans les quatre tableaux de données. Des sections distinctes portent sur les postes de résidence, les stagiaires en 1re année d’études postdoctorales, les médecins récemment certifiés et les effectifs des médecins détenteurs de permis. Vous pouvez télécharger les données au bas de chaque section; elles sont regroupées dans des graphiques à codes de couleur qui font ressortir diverses tendances (réduction/augmentation) chez les effectifs médicaux. 

Prochaines étapes : élargissement et évolution de l’outil

La base de connaissances sur les effectifs médicaux est une réalisation de grande envergure et nous n’en sommes qu’aux débuts. Nous approfondirons notre compréhension des enjeux en travaillant avec des experts qui brosseront un tableau plus complet des réalités et des acteurs au sein de leur communauté médicale. Des experts en médecine interne collaborent déjà avec nous afin de créer des tableaux qu’ils présenteront durant leur assemblée annuelle. Des intervenants de la Société canadienne de gériatrie ont aussi manifesté leur intérêt à peaufiner les données liées à leur champ d’expertise.

À mesure que nous élargirons ce nouvel outil, nous continuerons de travailler avec nos partenaires pour trouver de nouvelles sources de données. Par exemple, nous comptons y ajouter des données sur les surspécialités, et des aperçus selon les provinces et les facultés. Nous sommes déterminés à maintenir les données à jour. En général, les données de nos cinq sources actuelles sont disponibles à l’automne; nous les actualiserons en fonction des données les plus récentes.

Je vous invite à consulter la base de connaissances sur les effectifs médicaux pour découvrir les renseignements qui conviennent à votre situation professionnelle et vos objectifs futurs. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires ou à suggérer des façons d’améliorer la première version de cet outil précieux.

Recevez mes sincères salutations.

Andrew Padmos, BA, MD, FRCPC, FACP
Directeur général