Le Dr Yucun Liu, président du Peking University First Hospital et nouvel Associé honoraire du Collège royal, parmi les représentants du Collège royal à la CCRE 2016.
Le Dr Yucun Liu, président du Peking University First Hospital et nouvel Associé honoraire du Collège royal, parmi les représentants du Collège royal à la CCRE 2016.

Chers collègues,

J’ai récemment visité Beijing, où j’ai assisté à la troisième Conférence sur la formation des résidents en Chine (CCRE), du 11 au 13 juin. Cette conférence était parrainée et organisée par le Collège royal, en partenariat avec le Peking University First Hospital et la Chinese Medical Doctor Association.

L’affluence et l’envergure ne cessent de croître chaque année. Le mérite de cette croissance et de cette réussite revient à la Dre Susan Brien, FRCSC, vice-présidente, Asie-Pacifique, Collège royal International, et à la Dre Joanne Jia, FRCPC, directrice régionale, Chine. On a d’ailleurs accueilli deux fois plus de participants que l’an dernier. De nombreux invités de marque et dignitaires ont assisté à la cérémonie d’ouverture; parmi ceux-ci, Lin HuiQing, vice-ministre de l’Éducation, et Qin HuaiJin, directeur au ministère de la Santé.

Question de remettre les choses en perspective, c’est comme si nos ministres de la Santé et des Affaires étrangères assistaient à l’ouverture de la CIFR.

Leur présence témoignait de l’appui indéfectible du gouvernement chinois et de la valeur qu’ils prêtent à notre organisation en tant que partenaire de leurs efforts de modernisation et de normalisation du système de formation médicale postdoctorale chinois.

Notre travail en Chine : instaurer des normes éducatives pour améliorer les soins

Les Chinois se détachent d’un ancien système public de formation médicale pour adopter un modèle qui s’inspire davantage de notre système de formation médicale postdoctorale et de formation des résidents. En ce moment, les résidents suivent leur formation dans des hôpitaux de niveaux variés. Certains suivent des programmes de formation structurés alors que d’autres font leur apprentissage sous forme de mentorat.

La Chine s’apprête à adopter un modèle 5 + 3 + X.

  • Le chiffre cinq représente le nombre d’années de formation prédoctorale.
  • Le chiffre trois représente le nombre d’années de formation spécialisée, dont la médecine familiale.
  • Le X représente formation surspécialisée.

On m’a dit que le système canadien de formation médicale postdoctorale suscitait beaucoup d’intérêt. Les modèles de formation des résidents du Collège royal et du Collège des médecins de famille du Canada sont vraisemblablement les exemples privilégiés par la Chine qui souhaite normaliser son propre système de formation des résidents. Cet intérêt témoigne du profond respect qu’inspirent nos collèges respectifs ainsi que nos membres qui intègrent les normes canadiennes à leur pratique quotidienne.

Les Chinois cherchent aussi à offrir plus de cours sur les attributs des médecins, outre les connaissances et les compétences médicales. Nous avons été grandement ravis et impressionnés par la diligence et le dévouement de nos partenaires du Peking University First Hospital qui ont étudié le référentiel CanMEDS pour l’intégrer à leurs processus d’enseignement, d’agrément et d’examen.

En fait, la collaboration du Collège royal avec le Peking University First Hospital et la Chinese Medical Doctor Association est considérée comme un exemple à reproduire dans les quelque 500 hôpitaux de formation à l’échelle du pays.

Il me fait chaud au cœur de pouvoir partager le système canadien de formation médicale postdoctorale, l’un des meilleurs au monde, avec des partenaires universitaires chinois. Nos activités internationales ont pour but d’améliorer les normes et, ultimement, la formation, le système de santé local et les soins aux patients : tous les citoyens y trouveront leur compte.

Appel aux bénévoles (la connaissance du mandarin est souhaitée, mais n’est pas une exigence absolue)

Compte tenu du soutien manifesté par les établissements et le gouvernement, il semble que le Collège royal sera invité à fournir d’autres services éducatifs en Chine sous forme d’ateliers, de cours et d’échanges d’éducateurs, de cliniciens et de chercheurs.

Pour cette raison, je sollicite une fois de plus les manifestations d’intérêt des Associés du Collège royal qui sont intéressés à réaliser des projets en Chine au nom du Collège royal. Même si la maîtrise du mandarin serait idéale, de nombreuses possibilités de participation à titre bénévole se présenteront, et il ne s’agit pas d’une exigence absolue.

Veuillez remplir notre formulaire de profil de bénévole. Assurez-vous de manifester votre intérêt en répondant Oui à la question « Souhaitez-vous participer à nos activités internationales? », et indiquez que l’« Asie du Sud-Est » serait votre région préférée.

Recevez mes salutations distinguées.

Andrew Padmos, BA, MD, FRCPC, FACP
Directeur général