Chers collègues,

Comme moi, j’imagine que vous avez lu dernièrement que l’épidémie Ebola semble avoir pris du recul, ce qui est plutôt encourageant. En janvier, l’Organisation mondiale de la santé annonçait que le nombre de cas était à son plus bas dans les trois pays les plus durement touchés – le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée – et que l’épidémie pourrait être enrayée d’ici juin au Libéria, pourvu qu’un nombre suffisant de patients reçoive des soins hospitaliers.

Alors que nous envisageons la suite des événements avec confiance, le Collège royal est conscient que l’Ebola est encore bien présent, et que nous ne sommes pas à l’abri d’une autre éclosion.

Nous ne sommes pas seuls à partager ces préoccupations et, avec l’aide de plusieurs autres organisations de soins de santé, nous avons créé une série d’outils de collaboration qui aideront les Associés et les institutions de partout au pays à mieux connaître ce virus et à mieux se préparer à d’autres éclosions de maladies infectieuses.

Outils et ressources à l’intention des Associés

Je suis fier d’annoncer que le Collège royal vient de lancer une nouvelle page Web où les Associés et d’autres travailleurs de première ligne en soins de santé pourront trouver des outils et des ressources pédagogiques d’avant-garde.

Une liste de vérification de l’état de préparation relativement à la MVE indique les mesures à prendre pour former les membres du personnel de votre établissement, mettre en place un processus de dépistage et élaborer un plan d’intervention détaillé.

Notre tableau synthèse présente les recommandations provinciales, territoriales, nationales et internationales en matière de prévention et de contrôle de l’Ebola.

Nous avons également produit des vidéos qui présentent les enjeux clés liés à l’Ebola. La première présente un aperçu général des lignes directrices pour les médecins au sujet de l’Ebola, et l’autre traite des mesures à prendre afin de préparer les hôpitaux désignés pour le traitement des cas suspectés ou confirmés de la maladie à virus Ebola.

Nous achevons aussi trois modules interactifs d’apprentissage en ligne sur l’Ebola qui donnent droit à des crédits au titre du programme de Maintien du certificat.

Nous avons aussi inclus des renseignements pertinents diffusés par les médias et d’autres sources, y compris les dernières nouvelles sur l’Ebola, la liste des hôpitaux désignés pour le traitement du virus, les lignes directrices de l’Agence de la santé publique du Canada sur la prévention de l’Ebola ainsi qu’une liste de lectures recommandées.

Un véritable effort de collaboration

Le Collège royal travaille en collaboration avec un vaste réseau de partenaires des soins de santé pour gérer la crise de l’Ebola. En outre, nous n’aurions pu créer ces ressources sans le concours de Prévention et contrôle des infections Canada, qui nous a fourni de précieux conseils et a examiné l’ensemble des outils que nous avons conçus. Nous voulons aussi remercier sincèrement le Centre de compétences et de simulation de l’Université d’Ottawa, la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI) de Santé Canada, la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada et les programmes de simulation agréés de partout au pays.

Des centaines de maladies infectieuses continuent de se répandre sur la planète, tant en milieu urbain que rural; elles sont propagées par les insectes, comme le chikungunya, présentes dans l’eau, comme le choléra, ou transmises par contact humain, comme l’Ebola.

Nous espérons un avenir plus sain, mais nous croyons aussi que ces outils nous permettront d’être mieux formés et préparés, non seulement en ce qui concerne l’Ebola mais aussi en cas d’éventuelles épidémies pour les années à venir.

Comme toujours, je serai ravi de lire vos commentaires et suggestions.

Recevez mes sincères salutations.

Andrew Padmos, MD, FRCPC, FACP
Directeur général